Solifonds lance une pétition sur le Brésil

 
 
 
Untitled design.png

Pétition

La Suisse doit s’engager pour le respect des droits humains fondamentaux et contre la violence et la montée du fascisme !

Début janvier, Jair Bolsonaro, ancien militaire membre de l’extrême droite, a accédé à la présidence du Brésil. Avant même son arrivée au pouvoir, ses déclarations violentes visant les femmes, , la communauté LGBTIQ, les Noirs, les populations autochtones, la gauche et les sans-terre avaient poussé ses partisans à commettre des agressions et des meurtres. Force est de prendre au sérieux les menaces proférées par Jair Bolsonaro contre les mouvements sociaux et l’opposition politique, tout comme son offensive contre la protection de la nature et de l’environnement. La cure néolibérale radicale qu’il a annoncée ne fera qu’aggraver la pauvreté et l’exclusion au Brésil.

Préoccupés par l’évolution de la situation au Brésil, nous demandons au Gouvernement suisse de s’engager en faveur des droits humains fondamentaux ainsi que contre la violence et la menace fasciste :

Contre la violence et la militarisation

Le Gouvernement suisse doit dénoncer fermement le racisme, la misogynie, l’homophobie, l’incitation à la violence et la militarisation de la société. La Suisse doit également s’engager pour que les agressions et les meurtres visant les sans-terre, les autochtones, les activistes LGBTIQ, les habitantes et les habitants des favelas (en particulier les jeunes Noirs) ainsi que les membres de l’opposition politique soient complètement élucidés et fassent l’objet de poursuites pénales.

Contre la criminalisation des mouvements sociaux

Le président Bolsonaro menace de classer les mouvements sociaux, tels le mouvement des sans-terre (MST) et le mouvement des sans-toit (MTST), parmi les organisations terroristes et de criminaliser leurs activités. Or ces mouvements luttent pour l’application de la réforme agraire et le droit au logement ainsi que pour permettre aux sans-terre et aux sans-toit de vivre dans des conditions décentes.

Les autorités suisses doivent dénoncer la répression ainsi que la criminalisation des mouvements sociaux et collaborer au niveau international afin de renforcer ces mouvements.

Contre la destruction de la forêt tropicale

Jair Bolsonaro prévoit de donner carte blanche aux grandes entreprises privées, en priorité à l’agro-industrie et à l’extraction minière. Il les laissera ainsi déboiser la forêt vierge et exploiter les matières premières aux dépens des populations autochtones et de la forêt amazonienne.

La Suisse doit œuvrer pour que les droits des populations autochtones soient respectés. Ni les terres où elles vivent depuis des siècles ni les matières premières et les réserves d’eau de leur sous-sol ne doivent tomber aux mains de multinationales privées.

Pour le respect des droits humains fondamentaux

La Suisse doit s’engager pour que les droits humains fondamentaux s’appliquent à tous et soient respectés. Ces droits comprennent les normes du travail, le droit à la formation, aux soins de santé et au logement, l’accès à de l’eau potable salubre en quantité suffisante, etc. La cure néolibérale drastique annoncée par Paulo Guedes, le ministre de l’Économie du gouvernement Bolsonaro, menace d’aggraver la pauvreté et les conflits sociaux. La réforme des rentes prévue aurait par exemple pour conséquence de priver de nombreuses personnes de leur droit à une rente ou à une rente suffisante pour vivre. La réforme du travail envisagée ne fera qu’accroître la précarisation. La poursuite des privatisations restreindra davantage encore l’accès des populations pauvres à la formation, aux soins de santé, etc.

Nous invitons

Nous invitons le Conseil fédéral et le Parlement de se prononcer, au nom de la Suisse, en faveur de sanctions internationales contre le Brésil dès que le gouvernement Bolsonaro violera des droits humains. Ces sanctions devraient notamment inclure l’arrêt des importations de denrées agricoles dont la production ne respecte pas les droits humains et environnementaux. Les exportations d’armes et les négociations portant sur une coopération économique doivent être suspendus.

La Suisse ne doit pas conclure d’accord de libre-échange avec le Brésil ou le Mercosur tant que les pays visés ne garantissent pas les droits humains fondamentaux et sabotent l’accord de Paris sur le climat.

Il importe aussi de soumettre les entreprises suisses qui entretiennent des relations commerciales avec le Brésil à des contrôles plus stricts et les contraindre à rendre compte de leurs activités. Il s’agit en particulier de déterminer si elles tirent profit de violations des droits humains et de la destruction de l’environnement.

Untitled design (45).png

Faites un don !

Le SOLIFONDS fournit un soutien rapide et direct à des mouvements populaires du Sud dans leur lutte pour la justice sociale, la démocratie participative et les écosystèmes.

Nous ne pouvons mener ce travail solidaire que grâce à vos dons, à vos promesses de contribution ou à vos legs. Merci de tout cœur !

Avec le formulaire ci-dessous, vous pouvez facilement faire un don en ligne. Vous pouvez également télécharger un bulletin de versement ici.

Qui sommes-nous ?

Le SOLIFONDS soutient des mouvements populaires en Amérique latine, en Asie et en Afrique dans la lutte pour la justice sociale et la démocratie participative. Ces mouvements visent à faire valoir le droit du travail et les droits syndicaux et à défendre les ressources naturelles (contre l'extraction de matières premières et l’agro-industrie, p. ex.), les droits de femmes, etc. Ils luttent donc pour le respect des droits humains économiques, sociaux et culturels.

Les conflits qui impliquent des multinationales suisses représentent un défi tout particulier. Or, il importe de vaincre les structures du pouvoir et de l’exploitation tant au niveau mondial, que national et régional. Notre solidarité avec les mouvements sociaux s’inscrit dans une lutte commune pour la justice sociale.

En cas de grève ou de mobilisation, ou lorsque la criminalisation exige une assistance juridique, l’appui doit être fourni rapidement et sans excès bureaucratique. C’est là que le SOLIFONDS entre en jeu.

Untitled design (45) Kopie.png